Actions de la page

La précision alliée à l’innovation

Il y a des pièces d’engins aérospatiaux fabriquées en Ontario dans 80 % de tous les satellites de communication commerciaux à avoir jamais été lancés dans le cadre des dix premiers programmes mondiaux d’aéronefs :

Image représentant 200 entreprises

Des circuits de train d’atterrissage aux simulateurs de vols et plus encore

Les entreprises ontariennes d’aérospatiale comptent parmi les leaders mondiaux des aéronefs à turbopropulseur, des jets d'affaires, des pièces de satellites, des moteurs à turbine, des aérostructures, des circuits de train d’atterrissage, de l’avionique, des systèmes de conditionnement d'air et de la robotique spatiale.

Ce secteur compte plus de 200 entreprises – surtout des intégrateurs de systèmes de niveau 1, des fournisseurs de niveau 2 et des fournisseurs de services d’entretien, de réparation et de révision – dont le chiffre d’affaires annuel atteint 6 milliards de dollars et qui procurent un emploi direct à plus de 21 000 personnes.

Une qualité exceptionnelle à des prix défiant toute concurrence

Plus de la moitié des 25 premières entreprises d’aérospatiale dans le monde sont établies en Ontario. Tels que : Honeywell, Bombardier, Mitsubishi Heavy Industries, Airbus Group, L-3 Communications, Safran, United Technologies Corporation et Thales.

Parmi les pays du G7, c’est au Canada que les prix de fabrication dans le secteur de l’aérospatiale sont les plus bas. De plus, le taux de change actuel du dollar canadien par rapport à de nombreuses grandes devises étrangères est un incitatif pour les acheteurs d’ailleurs dans le monde.

Un service à la clientèle de classe mondiale

Le Canada se classe régulièrement parmi les cinq premiers pays au monde sur le plan de la satisfaction de la clientèle, avec une cote de satisfaction de plus de 90 %. Les clients étrangers comptent pour plus de 80 % du chiffre d’affaires des entreprises du secteur aérospatial de l’Ontario. De nombreuses entreprises fournissent des services à la clientèle dans différentes langues, ce qui n’a rien d’étonnant car on compte en Ontario environ 200 groupes ethniques parlant plus de 150 langues.

Les accords commerciaux permettent d’accélérer la circulation des produits

Le Canada a des accords de libre-échange avec plus de 16 pays, ce qui facilite la tâche aux acheteurs étrangers qui s’approvisionnent en Ontario. 

Pour les clients des États‑Unis, le Programme d'expéditions rapides et sécuritaires facilite la circulation transfrontalière des marchandises et réduit les délais. Pour ce qui est des acheteurs de la zone euro, le nouvel Accord économique et commercial global élimine les tarifs douaniers pour toutes les importations d’aérospatiale du Canada.

Des champions de l’innovation

Les concepteurs de l’aérospatiale en Ontario ont à leur actif la création de toute une série de technologies transformatrices, qu’on pense au Beaver de Havilland, au Canadarm, aux trains d’atterrissage de fuselage et de voiture du A380, à la série d’avions d'affaires à réaction Global et au RADARSAT-2.

Aujourd’hui, les chercheurs et les ingénieurs de l’Ontario mettent au point de nouveaux matériaux légers et des solutions logicielles devant permettre aux clients étrangers de réduire les frais de carburant, d’accroître l’efficacité de l’exploitation et d’améliorer le service à la clientèle.

Image représentant Havilland Beaver et RADARSAT-2